Politique gouvernementale sur l’action communautaire

Évaluation de la mise en oeuvre de la politique d’action communautaire

L’élaboration de la politique de reconnaissance et de soutien de l’action communautaire a été placée sous la responsabilité du SACAIS avec la collaboration du Comité aviseur de l’action communautaire autonome ainsi que d’un comité interministériel composé de représentants d’une vingtaine de ministères et d’organismes gouvernementaux.

La première politique québécoise de reconnaissance et de soutien de l’action communautaire, intitulée L’action communautaire : une contribution essentielle à l’exercice de la citoyenneté et au développement social du Québec est le résultat de travaux menés en étroite collaboration avec le Comité aviseur de l’action communautaire autonome et le comité interministériel de l’action communautaire. Cette politique s’inspire également de plusieurs recommandations formulées lors de la consultation publique qui s’est tenue au cours de l’été 2000, dans toutes les régions du Québec, sous la direction de monsieur Gérald Larose.

Par cette politique, le gouvernement place les organismes communautaires au centre des pratiques sociales québécoises et reconnaît leur rôle dans le développement social et économique du Québec tout en maintenant leur autonomie et leur pouvoir d’initiative. De plus, la politique harmonisera les divers modes de financement des ministères et des organismes gouvernementaux.

Les objectifs généraux que poursuit le gouvernement à travers cette politique visent à

valoriser, promouvoir et soutenir l’action communautaire au sens large du terme valoriser, soutenir et consolider l’action communautaire autonome, notamment les organismes de défense collective des droits assurer la consolidation de l’action communautaire par des orientations générales et des grandes balises nationales qui s’appliqueront à l’ensemble des ministères et des organismes gouvernementaux reconnaître et soutenir l’action bénévole telle qu’elle s’exerce dans les organismes communautaires Plusieurs des engagements gouvernementaux présentés dans cette politique, concernent directement la vocation du Fonds d’aide à l’action communautaire autonome géré par le Secrétariat à l’action communautaire et aux initiatives sociales. Les programmes du SACAIS ont donc été revus, à la lumière de ces engagements. Ces nouveaux programmes sont entrés en vigueur le 1er avril 2002. Voir : [Évaluation de la mise en oeuvre de la politique d’action communautaire.