Budget provincial : le milieu communautaire veut plus d’argent

 

19 novembre 2012 Source Radio-Canada Rive-Sud

Les organismes communautaires de la Montérégie ont pris part lundi après-midi à une manifestation régionale, à Longueuil. À la veille du dépôt du budget à Québec, ils veulent sensibiliser le gouvernement Marois à leurs besoins.

Plus de 200 personnes ont marché du parc Laurier jusqu’au bureau de la ministre responsable de la Montérégie, Marie Malavoy, sur le chemin Du Tremblay.

Les 3000 organismes communautaires en santé et services sociaux de la province réclament une hausse de leur budget annuel de 225 millions de dollars pour répondre à la demande. En Montérégie, le manque à gagner est estimé à 23 millions pour les quelque 400 organismes présents sur le territoire.

Les groupes font valoir que, depuis 2008, il n’y a pas eu d’augmentations substantielles de leur budget.

Pour Johanne Nasstrom, directrice de la table régionale des organismes communautaires de la Montérégie, le montant réclamé est minime par rapport au travail accompli et les gains pour la société. « On demande un investissement qui équivaut à 0,75 % de plus du ministère de la Santé et des Services. Pour tout ce que les organismes communautaires font au Québec tous les jours, les soirs, les fins de semaine, c’est très peu ce qu’on demande. »

Le manque d’argent au quotidien

Danielle Goulet, directrice générale de l’organisme Macadam Sud qui fait notamment du travail de rue, et Johanne Nasstrom explique les conséquences du financement précaire des organismes communautaires : 

Les organismes qui aident les personnes démunies et ceux qui offrent de l’hébergement temporaire pour les personnes handicapées et les jeunes seraient particulièrement vulnérables au manque de fonds, selon Mme Nasstrom.