Revue de presse

Robert-Giffard, un an après la tempête: trop d'attente pour une évaluation

Le Soleil, 20 septembre 2010, Claudette Samson

C'était il y a un an. L'Institut universitaire en santé mentale de Québec, toujours mieux connu sous son ancien nom de Robert-Giffard, nageait en pleine tourmente. Des psychiatres démissionnaient à la queue leu leu de leurs postes administratifs et l'une quittait même l'établissement pour aller travailler en clinique privée. Alors que la crise s'étalait dans les journaux, le nouveau directeur général, Simon Racine, était critiqué pour son mode de gestion, jugé trop directif, certains alléguant un «climat de peur». L'ampleur du conflit a été telle que l'Agence de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale nommait un «accompagnateur», Roger Paquet, pour y voir plus clair. Son rapport, déposé il y a neuf mois, concluait à l'absence d'ingérence du dg dans la gestion médicale, mais à la présence de désaccords importants et à plusieurs lacunes à corriger afin d'améliorer les services en santé mentale dans la région.

Lire la suite : Robert-Giffard, un an après la tempête: trop d'attente pour une évaluation

Attention à l'ecstasy «légale»

Pierre Olivier Fortin, Le Soleil 18 août 2010

On l'appelle «miaow miaow» ou «m-cat» parce qu'elle provient du khat, une plante africaine. En dépit de son surnom sympathique, des personnes sont mortes en Europe après avoir consommé de la méphédrone.
Une femme qui s'en serait procuré en vente libre à Québec et qui a été sévèrement intoxiquée, un premier cas au Québec, a incité la Santé publique à faire une mise en garde.

Lire la suite : Attention à l'ecstasy «légale»

Santé mentale : Une personne sur six visée

MONTRÉAL - La Semaine nationale de la santé mentale, qui débute lundi, mettra l’accent cette année sur l’importance des réseaux sociaux alors qu’une personne sur six souffre d’un trouble de santé mentale au Québec.

Du 3 au 9 mai, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) distribuera des dépliants et organisera des conférences un peu partout au Québec pour communiquer l’importance d’avoir un fort réseau de parents, d’amis et de collègues pour faire face aux moments plus difficiles.

Lire la suite : Santé mentale : Une personne sur six visée

La fin de la désinstitutionnalisation: une page d'histoire

Écrit par Sylvain Desmeules, Le Soelil, le 19 mai 2010 

Ces prochains jours se déroulera un déménagement en apparence anodin alors que 16 personnes quitteront l'hôpital de Baie-Saint-Paul dans Charlevoix pour emménager dans une résidence toute neuve. Dans les faits, elles écriront une page d'histoire puisqu'elles mettront un terme au processus de désinstitutionnalisation amorcé il y a 40 ans.

«C'est sûr que c'est long, 40 ans. Il y a des personnes qui n'en auront jamais bénéficié, mais on y est arrivé. On peut être fier comme société d'avoir intégré des personnes qu'on a cachées et mises en institution pendant des années», disait la curatrice publique, Diane Lavallée, qui s'est rendue à Baie-Saint-Paul cette semaine pour visiter la nouvelle demeure.

Lire la suite : La fin de la désinstitutionnalisation: une page d'histoire 

La répression des itinérants sous la loupe

Écrit par Ian Bussières, Le Soleil, le 10 mai 2010 

Après avoir réalisé des recherches sur la judiciarisation et la criminalisation des itinérants à Montréal et dans six autres villes canadiennes, l'enseignante et chercheuse de l'Université de Montréal Céline Bellot réalisera une étude similaire à Québec cet automne.

«Nous avions obtenu du financement pour faire la recherche dans huit villes. Montréal, Toronto, Ottawa et Calgary sont déjà complétées, nous ferons Vancouver, Winnipeg et Halifax cet été, et nous terminerons avec Québec cet automne», explique Mme Bellot au Soleil.

Lire la suite : La répression des itinérants sous la loupe