Revue de presse

Discours d'ouverture Marois: Solidarité sociale mise de l'avant

EXTRAIT du discours d’ouverture de Mme Pauline Marois, Journal de l’Assemblée nationale, 31 octobre 2012… Santé / Solidarité sociale / éducation / Famille / 

PHOTO : PC/Jacques Boissinot

 «…. En santé, la prévention demeure de loin le meilleur investissement coût-bénéfice, aussi bien pour l'État que pour les personnes, et c'est dans cet esprit que j'annonce le dépôt, au printemps prochain, d'un livre vert sur une politique nationale de la prévention en santé.

Dans l'immédiat, la priorité du gouvernement consiste à faciliter l'accès rapide à la première ligne. Dans ce domaine, il n'y a pas de solution magique, ainsi le gouvernement va agir sur plusieurs fronts: d'abord, ajout de 50 groupes de médecine familiale d'ici deux ans, 170 médecins de famille de plus d'ici un an; ajout de professionnels et d'infirmières dans les groupes de médecine familiale pour élargir l'accès aux soins; rôle accru des pharmaciens; déploiement des dossiers médicaux électroniques dès l'automne. L'objectif du gouvernement, c'est que, d'ici deux ans, 750 000 Québécois de plus aient accès à un médecin de famille.

Lire la suite : Discours d'ouverture Marois: Solidarité sociale mise de l'avant

Des applications mobiles au service de la santé mentale

Source : L’U de M Nouvelles, Daniel Baril, 29 octobre 2012

Au Canada, on estime que une personne sur cinq souffrira d'une forme ou l'autre de maladie mentale au cours de sa vie, ce qui va de la dépression jusqu'à la schizophrénie en passant par le stress chronique. Seulement de 35 à 50 % de ces gens consulteront un professionnel de la santé.

Le virage de la désinstitutionnalisation dans le traitement des troubles mentaux graves se poursuit avec l'effet pervers que ces personnes se retrouvent souvent en situation d'isolement, qu'elles sont laissées à elles-mêmes et doivent vivre avec la frustration de ne pouvoir accéder aux services cliniques dans les moments critiques.

Pour remédier en partie à ces problèmes, le Centre de recherche Fernand-Seguin (CRFS) de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine a conçu, grâce à une subvention de un million de dollars de Bell Canada, trois applications pour téléphones mobiles destinées à développer l'autonomie du patient et à le responsabiliser. Ces trois programmes permettent d'enregistrer les données entrées par le patient et de l'accompagner dans sa thérapie.

Lire la suite : Des applications mobiles au service de la santé mentale

Le ministre Hébert veut plus d'argent pour la Santé, moins pour les Agences

rejean-hebert1

Le Soleil, Québec - Michel Corbeil  / Photo: Jean-Marie Villeneuve

Québec, 26 sept. 2012 -  Il y a trop d'agences de la santé et des services sociaux, suggère le nouveau ministre de la Santé du Québec, Réjean Hébert, qui s'attaquera aussi aux chevauchements de structures qui provoquent gaspillage et pertes d'efficacité dans le réseau.

Mercredi matin, à son arrivée au Conseil des ministres, le titulaire du portefeuille le plus important du gouvernement a laissé entendre que le système de santé des Québécois est à l'abri de compressions budgétaires. «Nous avons fait notre part au niveau de l'optimisation du réseau.»

Lire la suite : Le ministre Hébert veut plus d'argent pour la Santé, moins pour les Agences

Une ambitieuse Commission populaire itinérante sur le droit au logement

Publié sur le site du FRAPRU

frapru_comission_populaire_provincialeoct20121

Dans les 17 régions administratives du Québec, à Kuujjuaq, Rimouski, Gaspé, Laval, Shawinigan, Victoriaville, Sept-Îles, Saguenay, Maniwaki, Gatineau, Québec, Sherbrooke, Lévis, Sainte-Thérèse, Joliette, Longueuil, Montréal et Rouyn-Noranda.

Lire la suite : Une ambitieuse Commission populaire itinérante sur le droit au logement

Une association met en garde contre la réinstitutionnalisation

Agence QMI

Publié le: mardi 18 septembre 2012

L'Association des groupes d'intervention en défense des droits en santé mentale du Québec (AGIDD-SMQ) assure que la désinstitutionnalisation n’a pas été une mauvaise décision, mais qu’il faut renforcer et diversifier les services de proximité pour les personnes vivant avec des problèmes de santé mentale.

Lire la suite : Une association met en garde contre la réinstitutionnalisation